013-05/07/2006 : Merci les Bleus ! n° 3936

Merci les bleus

Jamais le ciel d'Allemagne n'a été aussi azur. Jamais en terre d'Allemagne, l'atmosphère n'a été aussi chaude. Durant cette Coupe du monde de football 2006, les tribunes des stades ont retenti des vivats des supporters de l'équipe de France, tout de bleu vêtus. Des gradins se sont élevés des chants et des slogans qui rappelaient l'exploit de 1998 : on est les champions ! Et un, et deux et trois ! Ce score, qui rappelait la victoire française contre une équipe brésilienne réputée invincible, a encore résonné dans l'enceinte des stades. Alors, on s'est pris à rêver que les onze de France pouvaient à nouveau briller dans le firmament sportif. Le doute a laissé la place à l'espoir. Au début de la compétition, on ne donnait pas cher de la peau des Bleus : leur élimination de la Coupe du Monde 2002 avait laissé en berne le drapeau tricolore et le moral des troupes. La morosité gagnait du terrain. Le retour de joueurs trentenaires qui s'étaient retirés de la compétition ne laissait pas augurer de résultats spectaculaires. Pourtant, les «vieux »que l'on avait tôt fait de renvoyer dans les vestiaires ont encore accompli des merveilles ! Loin d'avoir le souffle court et forts de leur sagesse, ils ont porté aux cimes une sélection qui ne demandait qu'à faire ses preuves. L'expérience des anciens, la fougue des jeunes aux pieds sûrs, tous joueurs recrutés par un entraîneur lucide confiant et élevant l'humilité au rang de vertu, tout cela devait conduire la France sur les plus hautes marches du podium. De cette édition 2006 de la Coupe du Monde, les Français retiendront une leçon : le savoir-faire, acquis au nombre des années, est un atout. Transposée dans le monde du travail et non plus seulement du jeu, cette idée prend toute sa valeur. Mais il y a plus. Cette rencontre sportive a révélé la capacité du peuple français à ne faire qu'un, en balayant tous les clivages. Femmes et hommes de toutes conditions sociales et de tout bord politique ont soutenu d'un commun élan l'équipe de France. On sait que le sport est un puissant facteur de rassemblement. Mais on a rarement atteint un tel point de cristallisation. Merci les Bleus d'avoir fait rêver et réuni les Français sous la bannière du foot. ( source : https://www.laposte.fr/toutsurletimbre )

 

Création,Timbre à Date  :  Bruno  GHIRINGHELLI  ( signature )

Impression  :  Héliogravure

1er  jour  le  05  juillet  2006          Retrait  le  27  avril  2007

 

3936 05 07 2006 merci les bleus2

3936 05 07 2006 merci les bleus

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 03/03/2021