017-29/03/2008 : Portraits de régions n°11 4161 à 4170

Portraits de régions n° 11 - La France à voir

La série philatélique Portraits de régions a été inaugurée en 2003. L’objectif de cette série est de répondre aux attentes du grand public et d’être diffusée le plus largement possible sur le plan national. Elle célèbre la France, ses coutumes locales, ses traditions populaires, sa gastronomie, son architecture... Le 11e bloc rend hommage aux diverses régions de France à travers leurs monuments, l’architecture et les sites naturels : le Marais (Paris), Vézelay, la Petite France (Strasbourg), Sarlat-la-Canéda, le moulin de Cugarel, Honfleur, la côte de granit rose, le Marais poitevin, le cirque de Mafate (Ile de la Réunion) et le château d’Ussé

Conception, mise en page  :  Bruno  GHIRINGHELLI  ( signature )

Timbre à date  :  Valérie  BESSER

Impression  :  Héliogravure

1er  jour  le 29  mars  2008          Retrait  le  26  juin  2009

 

Le château d'Ussé

Surnommé le château de la "Belle au Bois Dormant", le château d'Ussé a été érigé du XVe au XVIIIe siècle, sur les bords de l'Indre.Le château d'Ussé est le seul château privé des grands châteaux de la Loire à être encore habité par la même famille depuis plus de deux siècles.Meublé et habité par son propriétaire, le Duc de Blacas, il possède également de beaux jardins à la française et une chapelle Renaissance.

01 4161 29 03 2008 chateau d usseJ.M. Brunet / Sunset 

02 4161 29 03 2008 chateau d usse

Le moulin de Cugarel

Jadis, Castelnaudary était renommé pour ses moulins à vent. De 32 au début du XVIIème siècle, il n'en reste qu'un seul aujourd'hui : "Le Moulin de Cugarel". Entièrement restauré il domine la plaine du Fresquel (où se déroula une grande bataille).On peut observer le mécanisme complet à l’intérieur du moulin.

03 4162 29 03 2008 moulin de cugarelL. Chausson

04 4162 29 03 2008 moulin de cugarel

La côte de granit rose

La Côte de granit rose (en breton Aod ar vein ruz, littéralement « côte des pierres rouges ») est une zone côtière de la Manche située dans les Côtes-d'Armor dans le nord de la Bretagne, dans la région historique du Trégor près de Lannion. C'est un choronyme : elle tient son nom par le fait que le granite qui affleure possède une dominante brune tirant sur le rose. C'est une appellation touristique.

05 4163 29 03 2008 la cote de granit roseP. Durand / Sunset

06 4163 29 03 2008 la cote de granit rose

Vézelay

L'origine de sa fondation provient du comte Girard de Roussillon lorsque sous l'impulsion de sa femme Berthe, il confie à des moniales les reliques ramenées de Provence de sainte Madeleine. Un village se forme alors dans la plaine autour du monastère Saint-Père-sous-Vézelay.Cette imposante bâtisse religieuse, sauvée de la ruine par Viollet-le-Duc et joyau de l’art roman, est depuis 40 ans, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

07 4164 29 03 2008 vezelayDR-JI / Jupiterimages

08 4164 29 03 2008 vezelay

Honfleur

Honfleur est une ville ancienne que les documents mentionnent dès le 11e siècle. Elle figure alors parmi les importantes bourgades du Duché de Normandie. Sa situation géographique privilégiée lui confère, de nombreux avantages lui permettant, dès le 12e siècle, d’acquérir une place importante dans le contexte de la construction de l’État normand.

09 4165 29 03 2008 honfleurO.Anger / Jupiterimages

10 4165 29 03 2008 honfleur

Le Marais - Paris

L'étymologie du Marais est souvent rattachée à la terre marécageuse sur laquelle ce quartier se serait développé. ... Dans ce que l'on appelle aujourd'hui le quartier du Marais s'installèrent de nombreuses communautés religieuses, ainsi que le pouvoir municipal (actuel Hôtel de Ville) en 1357.

11 4166 29 03 2008 paris le marais

O. Benoit-Gonin

12 4166 29 03 2008 paris le marais

La Petite France - Strasbourg

Très animé, le quartier touristique de la Petite France est connu pour ses rues pavées, ses canaux et ses maisons à colombages bien préservées comme la Maison des Tanneurs, construite en 1572. La terrasse située sur le toit du barrage Vauban, un pont-écluse couvert édifié au XVIIe siècle, offre une vue panoramique. Des restaurants alsaciens parsèment le quartier, tandis que les boutiques autour de la Grand'Rue vendent des vêtements et des souvenirs tels que de la vaisselle, du vin et des thés spéciaux.

13 4167 29 03 2008 petite france strasbourgGelbart / Jupiterimages

14 4167 29 03 2008 petite france strasbourg

Le Marais Poitevin

Le marais poitevin se présente sous la forme d'une vaste cuvette d'environ 100 000 hectares. Ces terrains situés entre 0 et 8 mètres d'altitude environ sont entourés par de gigantesques plaines (environ 535 000 hectares) qui y dirigent les eaux de pluies.La dépression du marais poitevin doit son origine à l'érosion d'un vaste plateau calcaire exondée lors de la dernière grande glaciation. L'importante baisse du niveau marin qui survient entre 80 000 et 10 000 ans avant notre ère entraîne une augmentation de la puissance des cours d'eau. Ces cours d'eau érodent les terrains superficiels et mettent à jour les formations géologiques qui composent le sous-sol et les plaines côtières du marais poitevin. Il s'agit de formations calcaires et marneuses, datant de 150 à 200 millions d'années. Les formations plus tendres s'érodent plus vite, formant progressivement une vaste cuvette. Au milieu de cette cuvette subsistent des " buttes ", correspondant à des terrains calcaires plus résistants.

15 4168 29 03 2008 marais poitevinD.Bringard / Sunset

16 4168 29 03 2008 marais poitevin

Sarlat-la-Canéda

L’histoire de Sarlat débuterait au IXe siècle avec la fondation d’une abbaye bénédictine.Son existence n’est toutefois attestée qu’au XIIe siècle dans la Vie de Saint Sacerdos.Mais de nombreuses sources archéologiques laissent penser que le site a été habité bien avant, dès le paléolithique.De même, des vestiges gallo-romains témoignent de la présence de population avant le Moyen-âge.

17 4169 29 03 2008 sarlat la canedaD.Cordier

18 4169 29 03 2008 sarlat la caneda

Le cirque de Mafate - La Réunion

Des effondrements importants du massif du Piton des Neiges (le point culminant de l'île : 3069 m) accompagnés d’une puissante érosion furent à l’origine de la formation du cirque de Mafate (mais aussi des cirques de Salazie et Cilaos).Le nom donné au cirque « Mafate » viendrait d’un chef esclave marron d'origine malgache qui aurait élu domicile dans le cirque. Le mot Mafate proviendrait du malgache qui signifierait « celui qui tue ».Mafate reste jusqu’à aujourd’hui le symbole du marronnage, c'est à dire de l'esclavage à la Reunion. Le qualificatif « marrons » donnés aux esclaves en fuite viendrait de l’espagnol « cimarrón » signifiant sauvage.

19 4170 29 03 2008 le cirque de mafateAuthor’s Image

20 4170 29 03 2008 le cirque de mafate

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 03/03/2021