47-12/07/2006 : Réhabilitation du Capitaine Dreyfus n° 3938

Alfred Dreyfus

Le 13 octobre 1894, un message apporte à son domicile une convocation ordonnant à Alfred Dreyfus de se rendre en tenue bourgeoise, à une inspection le 15 octobre. Le 15 octobre 1894, il est arrêté par un officier du 3e bureau, le commandant du Paty de Clam. On l'accuse d'être l'auteur d'un document dérobé à l'ambassade d'Allemagne (désigné sous le nom de "bordereau"), annonçant la livraison de documents concernant la défense nationale. Son procès s'ouvre le 19 décembre 1894, devant le Conseil de guerre de Paris. Il est condamné, le 22 décembre, à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée. Il est dégradé au cours d'une cérémonie publique qui a lieu dans la grande cour de l'Ecole militaire, le 5 janvier 1895. Le 21 février, il est embarqué pour l'Ile du Diable. Ce stoïcien n'a jamais voulu faire appel à la pitié, mais simplement demander justice. Il a rédigé durant son interminable supplice les Lettres d'un innocent dont Zola, qui sut réveiller la conscience humaine, disait " je ne connais pas de pages plus hautes, plus éloquentes, c'est le sublime dans la douleur et plus tard elles resteront comme un monument impérissable lorsque nos oeuvres à nous, écrivains, auront peut-être sombré dans l'oubli ".

Dessin  et  Gravure  :  André  LAVERGNE  ( signature )

 Impression  :  Taille-douce

1er  jour  12  juillet  2006

 

104 3938 12 07 2006 dreyfus

104a 3938 12 07 2006 dreyfus

105 3938 12 07 2006 dreyfus

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 09/04/2021