06-23/09/2000 : Frère Alfred Stanke 1904-1975 n° 3349

Il est des hommes qui par leurs actes ont su donner un sens à des mots qui semblent abstraits, lointains et même inaccessibles. Frère Alfred Stanke est incontestablement de ceux-là. Par lui, les mots charité, espérance, dignité de la personne humaine sont devenus vivants, assez forts et puissants pour donner des raisons de vivre à des hommes meurtris, enchaînés, condamnés à la déportation et à la mort. Alfred Stanke est né à Dantzig, en 1904, d'une famille de cheminots. Attiré très tôt par saint François d'Assise, il entre à l'Institut des Frères franciscains hospitaliers de la Sainte Croix. Il y exerce la fonction d'infirmier. Quand la Seconde Guerre mondiale survient, il est mobilisé dans l'armée allemande. En 1942, caporal infirmier, il arrive en France occupée, à Bourges, à la prison du Bordiot régie par la Gestapo et les SS. Durant cette période tragique, de nombreux Berruyers se trouvent derrière ses murs, parce qu'ils ont su dire 'non' et ont affronté les plus grands périls au service de leur pays. C'est donc dans le décor des sinistres cellules du Bordiot qu'aura lieu la rencontre du Franciscain en uniforme allemand et des prisonniers enchaînés, martyrisés, souvent otages destinés au poteau d'exécution. Frère Alfred va s'approcher d'eux pour accrocher leur regard, les apprivoiser, panser leurs blessures.

( Source : http://papi.reytier.pagesperso-orange.fr )

Dessin  et  Gravure  :  Martin  MÖRCK ( signature )

Impression  :  Taille-douce          Tirage  : 3 139 953 ex.

1er  jour  le  23  septembre  2000          Retrait  le  13  avril  2001

 

13 3349 23 09 2000 frere alfred stanke 1904 1975

14 3349 23 09 2000 frere alfred stanke 1904 1975

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 12/07/2016