104-21/07/2003 : Hector Berlioz ( 1803-1869 ) n° 2400

À l'âge de dix ans, il est placé dans une école religieuse, mais son père, médecin, assure l'essentiel de son éducation, particulièrement en littératures française et latine et en géographie. Il lui donne également des rudiments de flageolet, lui fait donner des cours de flûte et de guitare par des professeurs de la ville.En 1829, il n'obtient aucun Prix avec la cantate la Mort de Cléopâtre (année sans premiers prix). A la cinquième tentative de 1830 il obtient le premier Prix, avec la cantate La mort de Sardanapale dont on ne conserve que quelques fragments. Dans ses mémoires Berlioz fait une sévère critique sur la procédure d'attribution du prix de Rome (5 musiciens sur un jury de 40 personnes).En 1865, 1200 exemplaires de ses Mémoires révisées, sont stockés au Conservatoire ou distribués à quelques amis intimes. Elles sont destinées à être rendues publiques après sa mort.

Dessin  et  Gravure  :  Pierre  ALBUISSON  ( signature )

Impression  :  Taille-douce

1er jour le 21 juillet 2003

 

122 2400 2003 hector berlioz 1

160 21 juillet 2003

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 19/02/2016